J’ai finalement trouvé – et acheté –  du gomasio au magasin bio! Toute heureuse, j’ai fait ça :

poisson_gomasio_cru

poisson_gomasio_cuit2

Simplement saupoudré sur les filets de truite-saumonées avant de les dorer à la poêle, servi avec du « risi bizi » (du riz cuit avec des petits pois, souvenir d’un voyage en Hongrie) et des légumes au curry (un mélange de légumes surgelés cuits selon les instructions du paquet auquel j’ai ajouté du lait de coco en poudre et du curry en poudre en fin de cuisson).

J’ai aussi goûté mon gomasio sur des légumes cuits à la vapeur. Mais finalement, après toutes les louanges que j’avais lues à propos du gomasio, j’étais un peu déçue : pas beaucoup de goût... Pourtant j’aime le sésame (et le sel) ! Donc ça aurait dû me plaire... Je me suis dit que l’attente dans son bocal lui avait peut-être fait perdre de son goût et j’ai décidé de faire du gomasio maison, pour voir s’il serait plus goûteux...

J’ai décidé de faire du gomasio noir, au sésame noir, pour pouvoir provoquer un contraste de couleurs quand je l’utiliserais.

*

gomasio_noir*

Voilà comment j’ai procédé :

47g de sésame noir
3g de gros sel

Griller légèrement le sésame dans une poêle (il ne doit pas brûler !) en le remuant sans cesse. Le laisser refroidir dans un bol. L’écraser avec le sel dans un mortier (aussi possible au moulin à café), mais pas trop pour qu’il reste des graines entières (petite consistance craquante sous la dent :) ).

Saupoudré sur des spaghetti en sauce à la courge :

*

gomasio_noir_sur_courge

*

Mon verdict : le gomasio est bien meilleur frais maison! Et c’est vraiment simple de le préparer soi-même !